Histoire de Bloody Rules

Les trois îles principales de l'archipel des trois soeurs : Hazing Island, Sanctuaire et Bastille Isle.

Isolées du reste du monde, elles ont subi de nombreuses périodes difficiles depuis le black-out il y a environ 170 ans.


Un passé lointain - il y a environ 170 ans

Black-out

Un tremblement de terre d’une ampleur qui n'avait encore jamais été vue auparavant a causé un événement magnétique d’origine inconnue et inexpliquée. Le tremblement de terre a détruit et sectionné toutes les installations sous-marines situées dans les océans, et l’impact magnétique qui a suivi le tremblement a déclenché une coupure soudaine et nette de toutes les technologies de communication sans fil de toute la planète. Du jour au lendemain: internet, le wifi, la radio, le bluetooth, les satellites, la téléphonie, toutes ces technologies se sont retrouvées coupées définitivement.

Retrouvées livrées à elle même et sans information, les populations ont commencé à adopter des comportements agressif et anarchiste.

S’en est suivi une immense guerre civile à l’échelle planétaire. Toute communication entre les pays est devenue impossible, causant la fin de l’ONU, de l’OTAN et de l’Union européenne.


Les gouvernements sont impuissants et finissent par disparaître. Les populations, livrées à elles-mêmes, vont se regrouper en petite communauté. On entre dans une ère apocalyptique, l'âge noir, qui durera une cinquantaine années.


L'archipel des trois soeurs, perdue au milieu d'un océan, n'échappera pas à cette période anarchique pendant laquelle les ressources s'épuisent et les populations se battent pour leur simple survie.


La reconstruction

Les communautés qui vivaient sur des territoires proches unissent leurs forces pour rebâtir la civilisation. Une, voire deux, générations de gens ont connu l’ancien monde moderne et leurs connaissances permettent un développement spectaculairement rapide.

Les ressources sont encore rares et les différentes communautés ne tendent pas toutes vers cette nouvelle civilisation à la même vitesse. L’anarchie qui a régné durant les 50 dernières années convenait bien à certaines communautés qui vivaient de violence et des pillages. Ainsi, l'île de Sanctuaire et Hazing Island emboîtent le pas de la reconstruction à vive allure, laissant Bastille Isle en retrait, toujours en proie à des conflits territoriaux.


La méfiance est donc de rigueur à l’aube de cette civilisation naissante et les dialogues ne s'établissent que petit à petit. Des système de communications courtes portée sont mis en place d’abord au sein des agglomérations puis seront reliées aux villes des mêmes “territoires”.

Cette notion de territoire devient importante : avec la disparition des pays comme on les connaissait autrefois, les territoires seront les premières zones géographiques qui retrouvent un semblant de gouvernement.



Les premiers Maire élus

C'est le premier maire et gouverneur, Salvor Mallow, originaire de Hazing Island, qui est à l'initiative de la création de la toute première démocratie, encore aujourd'hui en fonctionnement sur tous les territoires fédérés : Capitol Paradize, Bàn Dão, Little Molotov, Spiaggia Grande, Middle Town, Break Point, South Cape, et l'île Hazing Island.

Considéré comme étant celui qui aura façonné le nouveau visage économique de l’Archipel, le gouverneur Mallow a rétabli les communications entre tous les territoires des îles, via des investissements dans les systèmes de communication à moyenne portées.

Il a également été à l'initiative de la reprise de dialogue avec le territoire de Haven Ground, en signant un pacte de non-aggression avec son général en place Arthur Douglas. Haven Ground, le fameux territoire rebelle de Sanctuaire a ainsi fait pour la première fois - et dernière fois depuis - un premier pas vers les territoires fédérés de l'île.


Décédé il y a plus de 37 ans, Salvor Mallow a gouverné durant 15 années (3 mandats), et laisse le souvenir d’un excellent gouverneur qui permit de lancer l'économie de Sanctuaire et Hazing Island sur des rails solides.


Cette période de paix, bien que prospère et ayant permis un éveil technologique ainsi que la création d'un corps militaire au service du gouvernement, n'a malheureusement pas durée éternellement.


Guerre civile - il y a 20 ans

Paysage criminel

De gros mouvements criminels se sont mis en place il y a 20 ans dans l'espoir de renverser le système gouvernemental des territoires fédérés.

À cette époque, seuls 4 gangs se démarquaient par leurs nombres et l'importance de leurs méfaits :

  • Le gang des Shadow Strings, qui étaient sûrement celui qui avait réussi à pénétrer le plus de territoire, pour ne pas dire l’ensemble des territoires, Hazing Island inclus.
  • Le gang des Elbow Jones, qui avait une importante force de frappe et qui était très bien implanté sur 3 territoires : Middle Town, Break Point et South Cape.
  • Le gang Darko, qui travaillait principalement sur les 4 territoires nord de Sanctuaire (Capitol Paradize, Bàn Dão, Spiaggia Grande, Little Molotov), et qui était connu pour être spécialisé dans le haut banditisme. Les petits larcins ne les intéressaient pas et ils étaient craints par la police pour leur réputation de tueurs de flics.
  • Le gang Blacksafe, dont la force de frappe était équivalente à celle des Elbow Jones, et qui opérait sur les 4 territoires nord de Sanctuaire dans le "petit" banditisme.



Le gang Blacksafe, dirigé par John Blacksafe sinistrement connu pour ses méthodes peu orthodoxe et dépourvu de la moindre humanité envers les populations civiles, a fini par absorber le gang Darko dans une alliance qui a permis à Blacksafe de décupler son impact sur l’archipel. Son mode opératoire caractéristique consiste à encourager et financer la formation de gangs autour du sien, créant ainsi un immense réseau de gangs sanguinaires, pouvant répondre à son appel en un claquement de doigts.


Maintenant que cette nouvelle superpuissance est née, chaque mois qui passe voit les réseaux de ce gang grandir. Les tensions montent un peu partout dans Sanctuaire, et il sera bientôt l’heure pour Blacksafe de gratter l’allumette qui signifiera l’embrasement de l’archipel.


Escalade de Blacksafe

Après 2 années d’escalade de violence dans l’archipel, la loi martiale est décrétée par le Gouverneur Locke suite à une criminalité record.

Le gang de Blacksafe, qui est le principal fauteur de troubles, devient le symbole de cette criminalité ayant de plus en plus de pouvoir.


John Blacksafe, leader du gang, acquiert une certaine notoriété et n’hésite plus à défier publiquement l’autorité via des interventions et des provocations en public alors qu’il est une personne recherchée. Le gouverneur - également maire de Hazing Island - décide donc de faire appel à l’armée pour assurer la sécurité de son île, et pour ensuite commencer à regagner son autorité sur les territoires de Sanctuaire.

Avec des militaires dans les rues, ce qui n'était encore qu'un énorme conflit devient une véritable guerre civile.


S'en sont suivi trois longues années de conflits, l’armée finit par capturer John Blacksafe, le leader de l'insurrection. Il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité à la Prison de Hellwater qui se situe sur une petite île, non loin des côtes de Middle Town.


Période de paix - il y a 15 ans

Depuis son emprisonnement, il y a 15 ans, Blacksafe purge sa peine à perpétuité dans la prison de Hellwater.

Le gouverneur et maire de Hazing Island, Artie Locke enchaîne les mandats et la paix semble enfin restaurée sur Hazing Island et les territoires fédérés.

Le peuple, enfin libéré de la criminalité, se concentre désormais sur des questionnements plus normaux : chômage, impositions, budget santé... Le gouvernement fait face à une période politique moins centrée autour du crime, baignée dans la paix et la sécurité.


Remontée du banditisme - aujourd'hui

Mais depuis quelques années, la montée du crime se fait sentir doucement mais surement. Malgré une présence renforcée des forces de police., l'île de Hazing Island, qui pourtant a toujours été considérée comme un havre de sécurité, est en proie à des guerres de gangs. César, le gangster le plus connu de l'île a même réussi à imposer son gang comme un incontournable et rares sont les transactions sur lesquelles il ne prend pas un pourcentage.

Le monde du crime semble resurgir de nulle part et les forces de police sont submergées... Les gangs ainsi formés sur Hazing Island partent petit à petit conquérir Sanctuaire, plus délaissé par les autorités, car hors de portée du gouverneur Locke, actuellement concentré sur son fief, Hazing Island.


Les maires des territoires limitrophes s’inquiètent de l'arrivée de ces bandes organisées, et la crainte grandit parmi les populations locales.

Le territoire de Capitol Paradize, avec son immense port industriel est aux premières loges de ce désastre et son maire vieillissant, Vincent Wallace, semble sans solution.



Et maintenant ?

C'est dans cette ambiance sombre, dangereuse et que de nouveaux gangs se forment, attirés par le gain.

Cette récente montée du crime est une aubaine pour créer un gang et tenter de le faire prospérer pour peut-être un jour, devenir le nouveau John Blacksafe, et imposer sa loi dans l'archipel.


Les villes, remplies de gangsters et malfrats en tout genre, n'attendent que l'arrivée de leader avec assez de poignes pour saisir cette opportunité.